Revue Sources

«De la joie
Le don de ta vie connaît des heures graves,
mais il est avant tout une joie infinie.
Tu es partie sans savoir où tu allais,
vers des sentiers inconnus,
à la rencontre d’un amour qui jamais ne se reniera.

O la joie de l’Esprit Saint en toi
comme en Marie, la Mère du Seigneur!

O l’étincellement de Dieu
dans les vases de terre,
et la perle de grand prix
pour récompense!

Hier, aujourd’hui, demain,
passés tout entiers en d’autres mains:
merveille!

Sois joyeuse,
toi à qui une grâce a été faite.
Souviens-toi de ce jour où,
comme un arbre balancé par le vent,
Jésus lui-même frémissant de joie.
entonnait son cantique:

Je te loue Père du ciel et de la terre
de ce que tu as caché ces choses
aux sages et aux intelligents
et de ce que tu les as révélées
aux tout-petits».


Sœur Myriam, diaconesse de Reuilly, extrait de la Règle de Reuilly

Afficher les commentaires

Il n’y a aucun commentaire pour l’instant.

Article suivant