Revue Sources

Témoignages écrits (fin XIIe – début XIVe)

Le frère dominicain suisse Paul-Bernard Hodel est professeur d’histoire de l’Eglise à la Faculté de théologie de l’université de Fribourg. Il réside au couvent de l’Albertinum de cette même ville.


La traduction des premiers témoignages sur saint Dominique et les débuts de l’Ordre des Frères Prêcheurs est un projet neuf, difficile et essentiel.

Il y a plus de soixante ans, le Père Vicaire avait déjà ouvert la voie avec ses travaux de traduction. La collection de textes que nous avons réunie enrichit considérablement le dossier: elle mêle témoignages issus de l’Ordre dominicain et autres témoignages contemporains. La plupart des textes n’ont jamais été traduits.

Contrairement à la tradition relative à saint François, les éditions critiques des textes dominicains sont très peu nombreuses: il a fallu souvent recourir à des éditions anciennes, voire aux manuscrits.

Cette première publication d’une telle collection de textes traduits éclaire de façon nouvelle la figure de saint Dominique, plutôt évanescente dans les lectures antérieures qui en avaient été proposées. Elle permet aussi de faire ressortir la cohérence dans les pratiques d’écriture des frères. Elle fait voir les convergences et les écarts entre les regards portés sur Dominique et la fondation des Prêcheurs, de l’intérieur et de l’extérieur de l’Ordre.

Traductions, présentation et annotation ont été assurées par une équipe d’universitaires, sous la direction de Nicole Bériou, professeur émérite (Université de Lyon), directrice honoraire de l’IRHT, et Paul-Bernard Hodel, professeur à l’Université de Fribourg.


Le frère dominicain suisse Paul-Bernard Hodel est professeur d’histoire de l’Eglise à la Faculté de théologie de l’université de Fribourg. Il réside au couvent de l’Albertinum de cette même ville.

 

Afficher les commentaires

Il n’y a aucun commentaire pour l’instant.

Article suivant